lundi 31 octobre 2016

Brebis Egarée



La vie n’est pas toujours une partie de plaisir
Certes, il y a des jours faciles et d’autres difficiles
Nous devons nous adapter et rebondir
C’est notre destin, les jours défilent…

Nous avons appris ce qu’est le bien et le mal
Le choix nous incombe mais il peut être fatal
Il ne faut pas se tromper dans cette affaire
L’un vers le paradis, l’autre vers l’enfer

Il n’est pas compliqué d’aider son prochain
C’est simple d’écouter et de faire le bien
Le sourire vous l’avez et vous le partagez
Et rien que cela, du bonheur vous donnez

Alors, pourquoi certaines personnes sont-elles austères
Pourquoi prennent-elles du plaisir à faire des misères
Quel bonheur trouvent-elles dans le mal qu’elles font
Et que cherchent-elles dans cette cruauté gratuite au fond

L’homme a toujours porté en lui des pulsions
Sexuelles, agressives et de destructions
Nous les contrôlons mais certains veulent les satisfaire
Au détriment d’autrui, pour eux c’est plus que nécessaire

Le mal les possède, ils n’ont plus d’humanité
Leur plaisir commence là où le nôtre s’arrête
Ils passent dans notre vie, nous font croire à l’amitié
Et une fois le dos tourné, nous assassinent en miettes

Aucune morale, aucun regret, aucun scrupule
Ils ne connaissent pour seule fortune que la rancune
Pourquoi ? Le pouvoir, la reconnaissance, la jalousie
Ou simplement le plaisir d’écraser, d’abaisser autrui

Ne dit-on pas que l’enfer est pavé de bonnes intentions
Et bien oui, parfois certains amis peuvent se révéler
Au grand jour comme de pires ennemis ! Juger...
Non, nous n'avons pas à le faire ! Alors attention…

Leurs mauvaises actions les conduiront dans leur sanctuaire
Cet endroit adapté, vif, bien chauffé pour servir Lucifer
A moins qu’un radical changement de comportement
Leur donne finalement l’accès aux portes du firmament

Mais vu cette cruauté
Pour ces brebis égarées
Ce n’est pas cause gagnée !
Elles marchent sur des braises
Ne leur en déplaise...

Elea Laureen © 27.05.17

Image - https://www.pinterest.com/

La Dame en Noir



Cette dame en noir
A une drôle d’histoire
De vos vices, elle se nourrit
Et ici bas, elle a bon appétit...



Sa noirceur n’a d’égale
Que de nous, elle se régale
Entre cruauté, jalousie et hypocrisie
Son fiel, au fur et à mesure, grandit...

Bien sûr, elle n’a pas toujours été ainsi
Avant c’était une femme si douce et si gentille
Mais la trahison de son amour et de ses amis
A fait d’elle un être malfaisant et perverti

Tous ceux qu’elle touche sont ainsi condamnés
A une vie putréfiée de malsains sentiments
Pétrifiés par tant de venin purulent
Avec lequel elle s’amuse impunément

Désormais destinée à errer dans la pénombre,
Sans scrupules, elle vous féconde
Dans ce monde remplit de déboires et de haines
Rien ne l’arrête, elle s'enhardit et se déchaîne


Sa passion n’est autre que de vous empoisonner
La vie, l’existence, votre âme, et, ça elle aime !

© Elea Laureen 15.05.16

Image - https://www.pinterest.com/

Challenge Avril - Mai Philo-fiction thème "La Haine"

Merci mon Essentiel



Je ne sais que dire !
Si ce n'est que tu sais écrire
A force de me lire
Toi qui aime rire

Tu es là !
Dans l'ombre de mes pas
Mais je ne te vois pas parfois
Et c’est difficile pour moi

L'absence est si longue
Même pour une seconde
Sans toi je m’effondre
Dur est ce monde

Merci pour cet écrit
Il est si beau, si joli
Qu'encore là j'en ris
Ton pari est réussi

Bisous du cœur
Tout en tendresse
Mon protecteur
Merci pour cette caresse

Me voilà rassurée
Je peux enfin respirer
Mon ange essuie tes ailes
Pour secourir ces demoiselles...

Ne me laisse plus sans nouvelles
J'ai peur qu'elles soient éternelles
Je sais, je suis irrationnelle
C'est ça les âmes jumelles !

Laurence Delattre © LouMiss 16.05.16

Image Google : DIGITAL-ANGEL-Wallpaper__yvt2

Mon Essentiel



Mon cœur saigne
Mes larmes coulent
Pourquoi ai-je tant de peine
Pourquoi autant de houle

Et cette boule dans la gorge

Qui m’empêche de respirer
Ce nœud dans le sternum
Qui entrave l’air de circuler

Pourquoi te fais tu silence
Moi qui suis ton impatience
Pourquoi tant de souffrance
Toi qui es mon ange

Je ne comprends pas tes raisons
Je ne comprends pas ma passion
Je ne comprends pas cette érosion
De mon âme en pleine combustion

Mon corps entier se fracture
Ma mémoire s’autocensure
De nouveau sous cette armure
Je me protège de toutes éclaboussures

Je suis un être fébrile, fragile
Qui a besoin d’une atmosphère stérile
Plein de douceur, sans tracas, sans soucis
J’ai besoin de respect, d’amour et d’harmonie

Ma vie est déjà si compliquée comme ça
Pas besoin d’en rajouter en te terrant loin de moi
Tu es mon essentiel, mon miel, ma source de jouvence
Alors s’il te plaît, mon ange,
Ne t’éloigne pas et reste en ma présence


15.05.16 Copyright © Elea Laureen

Image du Net

Angel



J’ai mal, j'ai froid
Que se passe-t-il autour de moi
Je veux sortir de ce carcan
Qui me retient de mon élan

Prendre mon envol
Décoller de ce sol

Virevolter vers les nuages
Admirer d’autres rivages

Jouer avec le Dieu Éole
Désormais, plus rien ne m'étonne
Une nouvelle ère s’offre à moi

Terminé les misères, j’ai la Foi
Sans savoir le comment du pourquoi
Ni ce qu'on attend vraiment de moi

Ce matin, mon âme s’est transformée
Sa lumière s'est enflammée
Désormais je vois au-delà de l'univers
Et je vibre sur le fil de vos mystères
Sur cette terre austère et fragile
Ma mission est périlleuse et hostile
Mais je ne crains pas le défi
La tête haute, je serai là dans vos pas
Chacune de mes actions sera salutaire
Même si ça doit me coûter une vie entière


LD. © Elea Laureen
Tous droits réservés
DPP 6876-38172

Image du Net

Pleurer


Faut-il rire ou pleurer
Pour qui pourquoi ?
La vie est morose
Elle ne fait pas de cadeau
Elle n’est pas emballée
Dans du papier rose
Parfois, elle se fait fardeau
On ne devrait pas se plaindre
Se contenter de ce que l'on a
Mais le temps passe, voilà
Et le plus à craindre

C’est la perte de ceux qu’on aime
Oui bien sûr que je pleure
Trop souvent, j'ai de la peine
Le départ de maman, mes douleurs
La tristesse s'insinue au fond de moi
Ce sentiment, je ne le contrôle pas
Les larmes coulent et mon cœur saigne

Mon âme a peur et se déchaîne
Un jour viendra où je serai sereine
Il faudra accepter ce qui est

Maman est de l’autre côté
Et ces douleurs mon quotidien
Peu importe la maladie
Et ce que je deviens
Ainsi va la vie
Chaque jour, un lendemain
Alors entre pleurs et rires
Je tangue et je voltige
La vie est un navire
Qu'il faut que je dirige


06.05.16 © Elea Laureen

Image du Net

Challenge Avril - Mai Philo-fiction thème "Pleurer"

Amitié



Un mot tout simple mais si prisé
Un sentiment très profond
Que parfois on confond
Mais qui doit se gagner
Avant d’être méritée

L’amitié est un cadeau précieux
Que l’on trouve sans chercher
Au hasard de nos chemins périlleux
Une rencontre qui vient vous accrocher

Un jour, elle entre dans notre vie
Comme un vent de folie
On partage, on rigole
Mais jamais on ne s’ennuie

Les petites confidences en sont de la partie
Parfois, certains de nos amis
Que l'on pense sincères et véritables
S'avèrent faux, fourbes et abominables

Mais çà le temps nous l'apprend
Et puis un jour, on tombe sur une perle rare
Une adorable personne qui comble votre vide
Qui vous écoute, vous conseille, avec qui on se marre

Avec elle, tout devient si simple et si limpide

Un lien unique se crée comme s’il avait toujours existé !
Mais la confiance et le respect
Doivent être le ciment de cette amitié ...

Elea Laureen © 11.05.16

Image - Google

Challenge Avril - Mai Philo-fiction thème "Amitié"

La Folie



Est-ce une folie ?
D'avoir un coup de cœur
Sensible et subtil
Tel un léger battement de cils

Est-ce une folie ?
De l'avoir dans la tête
Comme une belle ritournelle
Qui vous rend sensuelle...

Est-ce une folie ?
De l'avoir aussi dans le cœur
Ce petit pincement de bonheur
Comme des papillons flâneurs

Est-ce vraiment folie ?
D'en rêver la nuit
Comme s'il était permis
De vivre une seconde vie

Oui, c'est peut-être folie
Mais cette folie douce
Comme une secousse
Vient à ma rescousse...

Et sur ma jolie frimousse
Intensément m'éclabousse
Et me donne des ailes
Et c'est ce côté là que j'aime !

C'est ça ma folie
Un cœur qui bat et puis tans pis
Si de mes écrits
Vous n'avez rien compris !

Elea Laureen © 11.05.2016

Challenge Poésie Avril Philo-Fiction - Thème "La Folie"

Image - https://www.pinterest.com/

Fée des Jardins


Avec l'arrivée du Soleil
Des fleurs en corbeille
Éclosent sur la tête de la belle

Des tons doux et pastels
La rendent encore plus belle
Toute en fraîcheur et dentelle

Son teint légèrement hâlé
Sublime son corps léger
Et ses cheveux rosés

La fée des jardins d'antan
A pris le contrôle du temps
Son apparition, au gré du vent

Si d'aventure, vous la croisez
Laissez son charme vous embaumer
Et votre cœur sera charmé

Pour une vie pleine de beauté !
Respirez ses parfums de lilas et muguets
Cette douce fraîcheur qui rend le cœur léger

Cette fée éphémère des contes d'enfants
Sortie tout droit de mon esprit insouciant
Existe-t-elle vraiment ?

Ou est-elle le fruit d'un rêve ?
J'ose songer à cette belle d'antan
Dont les fleurs parfument notre Printemps



11.04.2016 © Elea Laureen

Image - Google

Challenge Avril - Mai Philo-fiction thème "Fleurs"

Inattendu




Et tourne la clé
Et s’ouvre la porte sur ma vérité
Celle qui me conforte
Un nouveau monde est né

Et tourne la clé
Et tu es de l’autre côté
Les bras grands ouverts
Tu n’es plus un courant d’air

Et tourne la clé
Et nous voici dans l’immensité
Plongés dans nos regards figés
De nos amours enfin avoués

Et tourne la clé
Je ne veux plus retourner
Dans ce monde triste et froid
Au chaud, je veux rester dans tes bras

Et tourne la clé
Un nouvelle histoire est née
Le rêve est devenu réalité
Comme si tout pouvait changer

Avec cette clé, mon inattendu
Cette clé aux pouvoirs merveilleux
Je peux aller et venir quand je veux
Te rejoindre dans ce paradis miraculeux

Elea Laureen © 10.05.16

Image - Google

Challenge Avril - Mai Philo-fiction avec la phrase "Et tourne la clé"

Petits Bonheurs



Ces mélodieux chants d’oiseaux
Quand se lève le petit matin
Mésanges, grives, merles et moineaux
Sont un prélude à mon réveil divin

Le chèvrefeuille à la rosée
Embaume de son odeur parfumée
Mes narines assoiffées
Annonçant une belle journée

Et le clapotis de la fontaine
Arrive doucement à mes oreilles
Donnant cette ambiance si zen
Bercée dans ce hamac que j'aime

Soudain, un vent léger
Vient faire tinter
Le joli carillon
Se faufilant en tourbillon

Dans le bambou et ses sillons
L’air doux empreint de tous ces sons
Me donne de délicats frissons

Comme j'apprécie ce moment
Cet abandon à la nature enivrante
Enfin, le reflet du soleil
Sur l’étang en perles de ciel

Comme une enfant en éveil
Éblouie, ces éclats m'émerveillent
J'affectionne l’odeur si particulière
De la terre humidifiée, par un orage d'été
Tous ces petits moments simples et ordinaires

Sont mes instants « Bonheur » adorés
Et chaque petits délices
Est dans ma boite à malices
Je les conserve dans mes bagages
Ma tête et mon cœur
Comme des souvenirs impérissables

De perles et de dentelles
Que précieusement je partage
Avec tendresse et douceur
Dans ma poésie limpide, innocente et existentielle.


Elea Laureen © 10.05.16

Image du Net

Poussières d'Etoile



Etre de lumière
Beauté éternelle
Pose ta douce aile
Pour une humble prière
Veille sur mon âme fatiguée
Que mon esprit soit ton reflet
Pur de bonté et de partages
Sans ombrages ni outrages
Je veux être ta belle âme
Qui pour toi s'enflamme
Et chaque jour s'améliore
Encore pour enfin éclore
Acquérir le niveau suprême
De la béatitude extrême
Pour que mon cœur se dévoile
Moi, poussières d'étoile
Humble, je m'incline
Devant ta bonté divine

•⊰✿~•

Poème à retrouver sur le recueil
"Comme une évidence"

Elea Laureen © 07.05.16
Tous droits réservés

Image du Net

Ô Mon Ange




Un souffle, un doux murmure
Un sentiment, un ressenti
Telle une envie, une folie
De te sentir, toi, mon être pur
~~
Ta main posée dans mon cou
Tu me rassures et me protèges
Et si épuisée, j'ai peur de tout
De tes ailes, tu m'entraînes
~~
Ô mon ange, mon être de lumière
Chaque soir, en offrande une prière
Saluant cette chance bénie
En mon âme, ta force nourrie
~~
Et si j'oublie le fil de mes devoirs
Tu es toujours là pour m'insuffler
La bonté, l'amour à prodiguer
Pour que ce monde garde l'espoir !

✿ღ✿ LouMiss 

20.09.16 © Laurence Delattre
Tous droits réservés
Image du Net

Challenge de septembre : Poésie sur Photo 3 - L’Ange

Etre de Lumière



Douceur d'une nuit d'été
De son ciel étoilé
Ses couleurs pourpre,  mauve
Se mélangent et explosent
En parure scintillante
Époustouflante !
Laissant paraître
Une forme, un être
Transperçant cette lumière
Comme familière
Le visage d'un ange de lueur
Qui sur ma nuit
Veille de sa hauteur

✿ღ✿ LouMiss

28.04.16 © Laurence Delattre
Tous droits protégés

Image du Net

dimanche 30 octobre 2016

Le Rêve de l'Hydre


L’Hydre est un monstre mythologique
Un serpent à 9 têtes dont l’une immortelle
Et parmi ses 12 travaux épiques
Hercule était chargé de tuer la bête
Ma poésie ne va pas s’étendre
Sur cette fabuleuse légende
D’autres l’ont déjà contée
Et ce ne serait que pur copié
Alors dans une toute autre idée
Je vous emmène au salon
Des plus originales décorations
Parmi les plus beaux lampions !
On y trouve une lampe magique
Non pas celle d’Aladin
Cette lampe d’ambiance féerique
Sculptée dans un coloquinte !
Sa représentation surnaturelle
Apparaît une fois illuminée
Sur le mur, le splendide reflet
De l’incroyable hydre apparaît
La magie alors opère
9 têtes dessinées en transfert
Et je reste fascinée
Par la fascinante beauté et
L’envoûtement de ce photophore
En belle métaphore...

06.04.16 © Elea Laureen

Challenge de ID2Mars - Thème Hydre

Image - Lampe d'ambiance - Le rêve de l'hydre - alittlemarket.com

Orion



Voûte céleste
Joyau manifeste
Bercée dans ma nébuleuse
Une contraction douloureuse, sulfureuse

Poésie à découvrir dans le recueil
"Mon vol d'hirondelle"
Seuls certains poèmes de ce recueil sont encore
disponibles en lecture dans le blog !


✿ღ✿


LD.© Elea Laureen

Challenge de Mars - Thème *Eclore*


Fougue

      

Le voilà, cet animal rebelle
Impétueux et bouillant
Dans son show endiablé
Il est impressionnant
•°•
Ce bel étalon Frison
De sa robe de quartz noire
A fière allure et l’assume
Au galop, le plus souvent
Cette bête a du tempérament
•°•
Il a besoin de douceur et de temps
Pour un rapprochement
Pourtant, de toutes les époques
Fiers et forts comme un roc
•°•
Les chevaux furent montures
Quand domptés par les hommes
Ils ont avec eux, travaillé les champs
Partagé la fatigue des guerres
Et la gloire des combats
•°•
Mais, Alcatraz ne se laisse pas
Approcher sans bouger
Fougueux et plein d’ardeur
Une seule personne peut le monter
C'est Luna qui a gagné cette faveur
•°•
Son regard vif, elle a pu capturer
Savez-vous qu’il peut se camoufler ?
Je l’ai croisé, une nuit de randonnée
Parmi plantes lampions et lucioles
Des volutes de poussières m'ont attirée
•°•
Une course effrénée de chevaux sauvages
Libres comme le vent, stoppés par sa cabriole
Comme dans mes rêves d’enfant
Il était là, paradant au milieu
Une jolie corne sur le front
Alcatraz, cet être merveilleux
•°•
Licorne, il était et brillait sous la lune bleue
Puis apparu Luna caressant son encolure
Et s’accrochant à sa crinière, sa fourrure
Elle grimpa énergiquement sur sa monture
Lui murmurant quelques mots à l’oreille
Les étoiles illuminèrent le ciel
•°•
Derrière les nuages et cette lune noire
Le temps avait changé l'histoire
Et l'apparence de ce cheval
Notre malicieux Alcatraz
Désormais, libre comme l'air
•°•
Sa robe de diamants
Perlée d'étoiles lumineuses
 
Plus majestueux que jamais
Il était légende désormais
Ouvrant ses ailes, Pégase s'est envolé
Vers l'exubérance des voies lactées
La magie ayant brillé !

© Elea Laureen
Tous droits réservés



Sting & Cheb Mami - Désert Rose 

Challenge de Mars - Thème *Fougue*

Dans un Laps de Temps





Doucement
La musique commence
Tout en substance
Le vague à l’âme
Je me sens calme.

Avec cette douce écoute
Ce superbe diaporama
M’emmène loin de chez moi
Emportant mes doutes
En harmonie avec mon karma.

Cette belle mélodie
Pourtant mélancolie
Me trouble au fond de moi
Et je sais très bien pourquoi
Elle en appelle à mon désarroi.

Elle est poésie cette partition
Et me fait oublier la raison
Son exquise sérénade
Me guide parmi ces paysages
Et m’accompagne au voyage.

Puis les notes s’envolent
Les horizons sublimes défilent
Et comme une farandole frivole
Fragile, je vibre aux sons idylles
De cet instant subtil...

Je perçois chacun des doigt
Du musicien qui effleure
Avec grâce et tiédeur
Le clavier du piano
Sonnant à mon cœur le tempo.

Et en un laps de temps
Cette légère symphonie
Atteint mon âme bénie
Par ce moment brûlant
De cette douce fantaisie.


LD. © Elea Laureen 29.04.16

Challenge Avril - Mai : Ecriture automatique sur musique
Ludovico Einaudi - Burning


https://www.youtube.com/watch?v=XGjWX0WaUZQ

Cliquez sur le titre et laissez une trace de votre passage... Merci

Mon Vol d'Hirondelle - Recueil

  A découvrir mon second recueil de poésie Merci à vous qui me suivez et appréciez mes écrits ... Après un premier recueil  "Comme une ...

Juste quelques mots

A vous qui passez de temps en temps m'accorder un peu de temps, à vous qui me laissez quelques mots pour m'encourager, à vous qui m'êtes fidèles et venez me lire régulièrement, je tiens à vous dire "MERCI" Vos encouragements sont la plus belle des récompenses et des motivations ! Un tout grand merci à ceux qui me suivent et me lisent régulièrement ... C'est grâce à vous chers lecteurs que nos plumes vibrent sur la toile et que la poésie garde ses lettres de noblesse ! Bon voyage au fil de ces pages et belles découvertes... N'hésitez pas à vous abonner à ce blog afin d'être les premiers avertis des nouveautés !

Rechercher dans ce blog

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *