mercredi 30 septembre 2020

*Miss Mode*

 


Madame, aime les belles choses
Elle se pare de satin, de dentelles
Pour la bonne cause
Madame est sensuelle

•°•

Bien sûr Madame ose
Le rouge cerise des doigts à la bouche
Exquise, elle arbore l'hypnose
Dans son sillage, elle fait mouche

•°•

De son parfum "Loverdose"
Madame, peut-être abuse
Mais ce n'est pas grand chose
Juste l'essence de sa Muse

•°•

Madame charme de son élégance
Vous avez dit "morose", because
Son œil de biche est en free-lance
Cache-t-elle sans doute quelques névroses ?

•°•

Madame sous son chapeau sourit
C'est une virtuose
En finesse, elle vous séduit
Sans aucune clause !

♡☆♡

© Elea Laureen
Tous droits réservés
DPP 8245-42134

Image Pinterest


"Für Elise" Performed by Lang Lang

#Poésie #Poetry #Poems #Mots #Texte #Blog_Littéraire #Littérature

lundi 28 septembre 2020

De battre, Mon Cœur s'est Arrêté

 


J'ai le cœur accroché
A l'émoi de mes doigts
Il est tout écorché
Mais au moins, il bat

Je sens les vibrations
De cette vie en lambeaux
Et chaque sensation
Me garde à fleur de peau

Quand l'ombre de vos blessures
Me hante et me déchire
La raison me rassure
Pour peu que je respire

Si délicat fil d'or
Me lâche dans un soupir
Comment pourrais-je encore
Seulement vous ressentir ?

Vous êtes magnifiques
Mais je ne peux rêver
A vous voir chaque jour pleurer
De battre, mon cœur s'est arrêté !

Car il est ma joie de vivre
Mais aussi votre oxygène
Il respire toutes vos envies
Et gomme chacune de vos haines...

♡☆♡

© Elea Laureen 
Tous droits réservés
DPP 8242-42104

Image du Net


Ólafur Arnalds - Woven Song

dimanche 27 septembre 2020

1 - A Porter d'Ailes !

Volet I 

🎼 Cliquez sur la musique en bas de page avant de commencer la lecture

Elle, si douce et si gentille. Comme une fleur fragile et délicate, elle se laissait porter par le léger courant de ses pensées, romantique fleur bleue, toujours à rêver d'une vie qu'elle s'invente parfaite, sans aucun nuage à l'horizon. 

Pourtant, à trois ans déjà, elle avait côtoyé la grande faucheuse !  De l'autre côté du mur, assise sur le bord du précipice, elle avait tenu la main de cette momie funèbre en toge noire surannée, écoutant les pleurs des âmes damnées. 

Elle était restée sur la rive à attendre qu'on vienne la chercher, pendant que ses parents inquiets se vidaient de leurs larmes... Sans armes, ils se demandaient pourquoi ! Pourquoi, leur enfant avait bien pu contracter ce fichu virus et s'il finirait par sortir de ce coma profond dans lequel la fièvre l'avait plongé !

Elle savait, elle, de l'autre côté du miroir, car l'écho se fait reflet de l'histoire...  Après plusieurs jours écoulés dans cette étrange obscurité, c'est dans un bain de lumière évanescente que s'est effectué  le transfert vers la réalité. Mais quelle réalité ?

Quand on sait qu'un papillon sortant de sa chrysalide va mettre un temps infini pour éclore, ainsi est ce retour à la vie ... Pénible transformation quand chaque décision contredit la raison ! Cette drôle de sensation de venir d'ailleurs, d'appartenir à un autre monde, d'être une entité qui n'arrive pas à s'identifier à cette humanité !

Que faire, face à ces ressentis et à ces vibrations tumultueuses ? Devait-elle étouffer ces sensations, les occulter ou au contraire les perfectionner comme un précieux don ? Une question restée longtemps sans réponse pendant qu'elle s'adonnait à ses passions, la création et les plaisirs de l'art !  Entre la photographie, le dessin, la danse, elle en avait presque oublié cette connexion ... 

Au fur et à mesure que le temps passait, elle se heurta à cette sensibilité qu'elle n'avait pas su percevoir en elle tant elle était occupée à toujours rendre service à chacun. Elle fut stupéfaite devant cette grande sensibilité qui effleura son cœur et son âme à lui brûler la peau !

Mais certains ont vite fait d'user et d'abuser de ces âmes bienveillantes et généreuses, à tel point qu'elle y laissa des plumes ! Et sa santé se détériora ... Mais c'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait s'empêcher de donner.  Aider les autres était son credo !

Jusqu'au jour où tout son corps fut envahi par un feu incandescent, elle ressentait le mal-être d'autrui et la souffrance de cette nature ! Cette nature qu'elle avait toujours aimé et défendu comme si elle faisait partie d'elle-même.

Elle, si douce et si gentille. Comme une fleur fragile et délicate, était désormais connectée à l'univers ! Elle pouvait enfin délivrer les messages de ce dernier. Tout son art, elle l'avait enfin maîtrisé ! Dans le silence de l'éternité, la poésie pouvait enfin chanter ...

Sans doute, était-elle née sous une bonne étoile... Etant revenue de son voyage astral, au fond de son âme brillait cette affectueuse flamme qu'elle avait ramenée avec elle, avec la grâce et ce souffle vital, comme un phare qui éclaire au loin dans l'obscurité attirant par cette douce lumière la valse des éphémères.

Ces messagers mystères qu'elle caressait de sa plume légère comme des billets secrets et qui volaient pour elle à travers le ciel emportant en prélude l'espérance et les promesses d'une nouvelle aube florissante.

© Elea Laureen
Tous droits réservés
DPP 8160-41790

Image du Web

"Si le papillon s'est brûlé à la lumière,
la lumière a connu les ailes du papillon et les a aimées."

~ La Bible ~


samedi 19 septembre 2020

*Depuis que Tu es Partie*

Ce poème est à découvrir dans le recueil
"Comme une évidence"
Seuls certains poèmes de ce recueil sont encore
disponibles en lecture dans le blog !

© Elea Laureen, 2020
DPP 8229-42035

"Il y a quelque chose de plus fort que la mort ...
C'est la présence des absents dans la mémoire des vivants"

~ Jean d'Ormesson ~

Image du Net


Cassiopeia - Stive Morgan



dimanche 13 septembre 2020

*Laureen, entre le Rire et le Spleen*


Qui de Laurence ou Laureen
Aura le dernier mot
Qui de la Reine ou la Queen
Soufflera ses maux


Entre l'une et l'autre
Se joue le jeux des rimes
Ce n'est pas ma faute
Si parfois je frime


Ce n'est qu'un pur hasard
Si ma vie est un bazar
Je ne l'ai pas choisi
C'est elle qui me suit


Alors de vous à moi
Il faudra bien faire
Le meilleur choix
Ou son contraire


Laurence et ses douleurs
Laureen est son bonheur
Quelle drôle d'idée
Ah bon, vous trouvez !


Laurence et Laureen 
Pour le rire et le spleen
Une seule et belle envie
Aimer simplement la vie


Pour oublier le pire
Addict de rêveries
Elle diffuse son sourire
Par le biais de ses broderies


D'iridium, d'or et d'argent
A la sagesse de ses plumes
Sous le halo naissant
D'un chant clair de lune

•⊰✿~•

© Elea Laureen
Tous droits réservés
DPP 8220-41994

Image FrostAlexis.Deviant.Art



mercredi 9 septembre 2020

Ô ! Muse


Ô muse
Sous toutes ces plumes
Allumeuse, tu abuses
Chaque soir, sous la lune

•°•

Désireuse, tu m'amuses
En vagues d'écume
Fiévreuse, tu ruses
De tes rimes opportunes

•°•

Éveilleuse, tu captures
L'essentielle brume
Charmeuse créature
Nébuleuse, tu assumes

•°•

La mélodieuse enluminure
Ah ! Muse posthume
Tu es ma plus belle nature
Sensuel crépuscule

•°•

Entre le clair et l'obscur
Tu te joues de mes pensées d'agrumes
Jamais aucune fortune
Ne comblera cette nourriture

•°•

De l'âme, ces précieuses runes
Duveteuse écriture, vive et pure
Qui prend vie la nuit en volume
A la lueur de ces nobles sculptures

•°•

Nos pensées scellées de coutume
S'illuminent et brillent d'un cœur mûr
Pour la gloire de ta divine plume
Passeuse, j'ose et j'assure

♡☆♡

© Elea Laureen
Tous droits réservés
DPP 8209-41959



Photos Amy Judd



dimanche 6 septembre 2020

*Substance Sidérale



J'écris, j'écris, j'écris
Pour moi, pour toi, pour lui
J'écris jusqu'à la fin de la nuit
Au souffle d'une bougie

•°•

Jusqu'à ce que la douleur s'évanouisse
Et que de ces mots s'épanouisse
Une sentence au goût de réglisse
Soudainement qui fleurit et glisse

•°•

Comme si d'un coup, je planais
Furtif envol d'une plume stupéfiante
D'une nuance qui mène la danse, au palais
Des secrets, la flambée est fulgurante

•°•

J'écris, j'écris, j'écris
Ces mots qui sont le fruit
Juteux, sucré et si apaisant
Comment envisager un jour sans ?

•°•

Ma drogue, mon immunité
Ma douce sensibilité
A fleur de maux
Mon flambeau

J'écris !

•°•

Car cette substance magistrale
N'altère ni mon cerveau, ni mon corps
Elle a ce don inaltérable et sidéral
D'élever ma conscience au-delà de son essor

•°•

Alors, j'écris encore
Dans ce terrible décor...

♡☆♡

© Elea Laureen 
Tous droits réservés
DPP 8202-41937

Image du Net

Extrait du Recueil ; Mon Vol d'hirondelle




Cliquez sur le titre et laissez une trace de votre passage... Merci

Mon Vol d'Hirondelle - Recueil

  A découvrir mon second recueil de poésie Merci à vous qui me suivez et appréciez mes écrits ... Après un premier recueil  "Comme une ...

Juste quelques mots

A vous qui passez de temps en temps m'accorder un peu de temps, à vous qui me laissez quelques mots pour m'encourager, à vous qui m'êtes fidèles et venez me lire régulièrement, je tiens à vous dire "MERCI" Vos encouragements sont la plus belle des récompenses et des motivations ! Un tout grand merci à ceux qui me suivent et me lisent régulièrement ... C'est grâce à vous chers lecteurs que nos plumes vibrent sur la toile et que la poésie garde ses lettres de noblesse ! Bon voyage au fil de ces pages et belles découvertes... N'hésitez pas à vous abonner à ce blog afin d'être les premiers avertis des nouveautés !

Rechercher dans ce blog

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *